Montenegro plage, les plus belles plages.

Bien que j’étais toute hâte de connaitre l’histoire de ce pays de " montagne noire " d’où son nom Monténégro (Mont Negro), j’étais plus enthousiaste à l’idée de voir ses plages et tous les atouts que ses côtières pouvaient m’offrir. Soif de voyage, j’aime toujours sentir que je m’évade complément lorsque je me retrouve dans un tout autre pays et être près de la mer me fait toujours sentir cette belle sensation. Alors, soyez tout ouïe, j’ai pris soin de noter tous les détails afin de vous aider à imaginer votre prochaine escapade et votre montenegró voyage, surtout si vous êtes comme moi et que vous adorez aussi les plages.

Cap sur l’île Ada Bojana pour combiner détente et plaisir

Déjà on m’avait conseillé quelques pistes pour commencer, mais j’ai été tout de suite séduit par les détails concernant l’île Ada Bojana. Paradis des hédonistes pour certains, lieu rempli d’une nature merveilleuse et endroit féérique pour d’autres. Pour moi, elle était tout simplement la matérialisation de ce que je suis venue chercher : un paysage à couper le souffle et un coin magnifique pour me détendre. Alors comme on est ici pour parler de plage, abordons immédiatement le vif du sujet. Proche de la frontière avec l’Albanie, l’île est plongée dans deux côtés : d’un côté la rivière Bojana et de l’autre la mer Adriatique.

Imaginez un peu le paysage, il est plus qu’extraordinaire. Ada Bojana est très connue pour être le montenegró plage de sable, qui d’après ce qu’on m’avait dit, s’étend sur 3,8 km. Petite cerise sur le gâteau : la plage nudiste. Eh oui, si vous êtes de ceux qui préfèrent vous débarrasser de toute votre tenue pour être entièrement en complémentarité avec la nature, n’hésitez pas à y aller. Pour ma part, je suis restée du côté de ceux qui portent des vêtements. Que dis-je ? Plutôt mon maillot à deux pièces.

Budva Riviera : plage et camping à la portée de tous

Pas très loin de montenegró la capitale Podgorica, pour une route d’environ 1 h 11 min en voiture, Budva Riviera est l’endroit rêver si on souhaite aussi profiter d’un espace de camping à proximité. Comme j’étais plutôt intéressée par les plages et non le camping, je n’ai pas cherché à en savoir davantage en ce qui concerne les sites destinés aux campeurs. Mais tout de même, lorsque je me suis un peu renseigné, le site dispose notamment d’environ 2000 places de camping.

Revenons à la plage ! La plage de sable est propre et offre une vue magnifique grâce à sa mer bleue cristalline. Si la plage de Budva Riviera s’étend sur 1200 m, environ 850 m est conçu pour la plage classique où j’ai profité du soleil pour m’allonger un peu et être bercé par le bruit de la mer faisant son va-et-vient, animé par des chants d’oiseaux au loin. Mais aussi, 450 m de plage naturiste. Et là je me disais que si mon voyage m’amenait encore proche d’une plage nudiste, je vais peut-être finalement m’adonner à cette pratique !

Mogren beach : allier la plage à la promenade

Pour clore mon voyage à montenegró le pays, j’ai pris mon envol pour la plage de Mogren et je n’étais pas du tout déçu. Je la qualifierai de plage un peu sauvage où l’agitation de la foule n’a pas sa place. Ce qui était surtout très intéressant, c’était d’avoir la possibilité de se promener tout en admirant les falaises et la forêt de pin qui ornent cette plage. En bas ou en haut des falaises, la vue reste imprenable. Cela m’a à la fois fait sentir libre et aussi si petite face à l’immensité de l’univers dans lequel je me trouvais. Et pour revenir à la plage, elle est très bien ensoleillée, paisible et très propre. Que demander de mieux pour savourer un moment idyllique au cœur d’une nature luxuriante ? Cette fois, pas de plage naturiste à l’horizon ! Je ne me suis peut-être pas non plus vraiment préparée pour ça ! À vous maintenant et bon séjour !